Concours

Introduction

L'agrégation est le concours de recrutement le plus élevé pour l'enseignement secondaire. Il peut également donner accès à l'enseignement dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), les classes de BTS ou encore aux postes de Professeur Agrégé ("PRAG") dans les Universités et Instituts Universitaires de Technologie (IUT).

Les candidats doivent être titulaires d'un master (M2) de physique ou d'un titre équivalent ou supérieur de la communauté européenne (diplôme d'ingénieur, DEA, thèse, habilitation...).

Les conditions d'inscription au concours sont détaillées ici. Pour vous présenter au concours, vous devez :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d'un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la principauté d'Andorre, de la Confédération Suisse ou de la principauté de Monaco,
  • jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions d'enseignant,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national,
  • justifier des conditions d'aptitude physique requises.

Les épreuves

Le concours comporte des épreuves écrites d'admissiblité qui se déroulent au printemps et des épreuves orales d'admission (Juin et Juillet). Le niveau requis est, en physique, celui d'une maîtrise de physique fondamentale et, en chimie, celui du 1er cycle universitaire ou des classes préparatoires PC et PC*. On pourra trouver plus d'informations sur le programme dans le Bulletin Officiel de l'Education Nationale (voir plus spécialement le N° 25 du 19 juin 1997 et le N° 4 du 21 mai 1998).

Les épreuves d'admissibilité sont les suivantes:

composition de physique (durée: 5h; coefficient: 2)
composition de chimie (durée: 5h; coefficient: 2)
problème de physique: (durée: 6h; coefficient: 2)

Les candidats admissibles passent les épreuves d'admission suivantes:

leçon de physique (exposé: 50 mn; coefficient: 4)
leçon de chimie (exposé: 50 mn; coefficient: 4)
montage de physique (présentation d'expériences: 40mn, coefficient: 3)

Pour chacune de ces trois épreuves orales, après avoir pris connaissance du sujet tiré au sort (pour le montage, un choix entre deux sujets est proposé), le candidat dispose de 4 heures pour préparer son exposé et les expériences qu'il souhaite présenter. Il a accès à une bibliothèque comprenant la plupart des ouvrages courants traitant les sujets proposés. Pour la mise en place des expériences, il est assisté par des préparateurs qui fournissent certaines informations relatives au fonctionnement des matériels disponibles (qui provient des Centres de Préparation, le nôtre étant le plus gros pourvoyeur). Chaque leçon ou montage est suivi de questions posées au candidat par les membres du jury (environ 25 mn).

Après le concours

En cas de succès : Le candidat reçu devient fonctionnaire stagaire de l'Education Nationale. Il commence à enseigner dès la rentrée suivante (en lycée ou éventuellement collège), avec un complément de formation au cours de l'année. La titularisation intervient après cette année de "stage", sauf cas exceptionnel, et la carrière du nouvel enseignant peut commencer...

Il est également possible de "valider" l'agrégation (c'est à dire d'obtenir la titularisation) en effectuant un monitorat ou en enseignant dans le supérieur en tant que PRAG ou ATER (Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche). Cette possibilité permet de concilier la conduite d'un travail de thèse et la nécessité de valider l'agrégation. Par ailleurs, même sans poste de moniteur, PRAG ou ATER, un candidat admis qui souhaiterait entreprendre une thèse peut demander un report de stage. La durée maximale de ce report est actuellement de 3 ans.

Immédiatement après la proclamation des résultats, une affectation en classes préparatoires peut être proposée aux candidats admis qui ont manifesté leur intérêt pour un enseignement à ce niveau. Les critères pris en compte sont principalement le rang d'admission à l'agrégation et secondairement l'obtention d'un doctorat.

Des informations sur l'évolution de carrière d'un agrégé sont disponible sur le site du Ministère.

En cas d'échec : une fraction notable des étudiants du centre se consacrent durant l'année suivante à la préparation du CAPES, s'ils ne l'ont pas déjà, et complètent leur préparation à l'agrégation (entre autres en effectuant quelques travaux pratiques proposés à leur intention au centre de Montrouge) pour l'obtenir lors de leur seconde présentation.

Un étudiant ayant échoué à l'agrégation mais qui aurait obtenu le CAPES peut en général obtenir un report de stage pour consacrer une seconde année à la préparation de l'agrégation.